'La fraternité en action'

Nous lancerons très prochainement une plateforme solidaire. C’est ainsi que nous mettrons en ligne, en amont de ce lancement et dans les prochaines heures, une vidéo qui a été réalisée par les bénévoles de l’association ayant travaillé sur ce projet .

L’histoire de cette aventure commune et participative, je la partage ici avec toi car il s’agit d’abord et avant tout d’une démarche participative réussie, au service d’une belle idée : une plateforme solidaire et fraternelle.

Si la création d’un espace interactif de solidarité est une idée de Ségolène présentée lors de l’assemblée générale de « Désirs d’avenir » le 29 mars 2009, la conception et la réalisation ont entièrement été pilotées par notre équipe de bénévoles. En ce sens que les adhérents de « Désirs d’avenir » sont les premiers artisans de la plateforme solidaire, sous la coordination de Ségolène.

Dans son discours de l’AG, Ségolène présentait un nouveau projet pour l’association « Désirs d’avenir » : devenir un lieu de solidarité, de fraternité, un espace d’entraide. Cela nous a plu et c’est alors que nous avons alors immédiatement pris en main le projet, enthousiasmés par cette initiative qui invite à l’action plus qu’aux paroles par la mise en œuvre d’une solidarité concrète.

La réflexion sur la création et le périmètre de ce vaste espace de solidarité a donc pu débuter. C’est ainsi que nous avons constitué un comité de pilotage regroupant une vingtaine de bénévoles de l’association et avons ensuite présenté l »évolution de notre travail de notre travail à Ségolène à plusieurs reprises. Celle nous a apporté des conseils et des orientations nous encourageant ainsi à poursuivre nos efforts.

Forts de ces encouragements nous avons engagé un travail partenarial avec les bénévoles déjà engagés dans la construction participative de la prochaine vitrine Internet de « Désirs d’avenir » afin que ceux nous apportent tout le support technique dont nous avions besoin pour avancer. Cette phase de conception concertée a duré près d’un mois et demi. C’est uniquement à la fin de celle-ci que nous avons pu lancer la phase opérationnelle dans laquelle nous sommes aujourd’hui.

Nous sommes donc près de 35 bénévoles de l’association qui sommes investis dans ce projet. Parmi nous on retrouve  des militants associatifs ou syndicaux, des infographistes, des administrateurs, des rédacteurs, des techniciens du web, des monteurs, ….

Aujourd’hui nous avons terminé l’ensemble des phases que nous pouvions considérer comme interne. Cela ne signifie pas que le projet est achevé, bien au contraire. En effet, nous aurons besoin de votre participation afin de faire évoluer le site afin de le rendre plus efficient. Cette phase est celle que nous lançons très bientôt avec la mise en ligne publique du site dont la forme évoluera encore pendant les deux prochains mois avant d’atteindre son format définitif en mars prochain.

C’est donc fort de cette idée novatrice de Ségolène Royal et avec l’appui de notre ressource humaine que la plateforme solidaire de « Désirs d’avenir » existe aujourd’hui.

Lorsque nous avons conçu cet outil, nous n’avons pas simplement souhaité réaliser un réseau social de plus. C’est vrai que cette fonctionnalité qui est à la mode existe dans notre interface. Nous avons cependant souhaité créer un espace interactif dédié à l’entraide, à la citoyenneté et aux actions positives. A l’heure du tout numérique, notre plateforme socialisera le partage des expériences de vie et essayera de démontrer que la coexistence et l'entraide sont possibles et que tout le monde peut y participer concrètement. C’est ce que Ségolène appelle "la politique par la preuve".

Nous avons développé 5 rubriques dans cette plateforme : la veille sociale, la fraternité en action et en mots, les échanges solidaires, les annonces, les parrainages et tutorats.

Pourquoi la veille sociale ? Parce que « Désirs d’avenir » est un mouvement de citoyens ancrés dans la réalité, dans l’écoute et dans le plaisir d’être ensemble pour être utile. C’est la principale motivation de la rubrique consacrée à la veille sociale. Elle permettra d’alerter nos amis, décortiquer les évènements dans le but de construire une société plus solidaire.  Chacun/e pourra publier des alertes (fermetures d’usines, squats, grèves, manifestations …). Ce fil rouge mettra en lumière au travers de la vigilance, tous les combats de notre société.

Pourquoi la fraternité en actions et en mots ? Parce que nous croyons au pouvoir des mots et que nous souhaitons donc partager des textes, des vidéos, des moments de fraternité. C’est une rubrique dans laquelle tout le monde pourra raconter des expériences vécues, des discours forts, des faits de la société marquants. Nous y trouverons tout ce qu’il y a de plus beau dans la fraternité.

Pourquoi les échanges solidaires ? Parce que nous souhaitons répondre véritablement à la question que se posent nos concitoyens en quête de sens et de solidarité concrète. L’idée a donc été de créer dans le cadre de « Désirs d’avenir » une cellule qui permette aux adhérents de se rendre des services divers et variés et en même temps de créer du lien social. Les échanges solidaires permettront aux adhérents de toutes les catégories sociales, de se retrouver, de s’épauler et d’ouvrir un grand espace de vie sociale.

Il s’agit d’une véritable déclinaison du « Gagnant-Gagnant » qui nous est cher. Le principe en est très simple : toute personne fournissant un service à une autre personne (jardinage, aide aux courses, intervention informatique, covoiturage …) se verra "créditée de points" qu’elle pourra utiliser à son propre usage pour obtenir des services dont elle aurait besoin pour elle-même ou pour un/e proche. A noter que ce système fonctionne déjà, avec des variantes, dans le monde entier et que ses utilisateurs disent préférer les services rendus dans ce cadre à ceux payés en monnaies légales, car effectués avec davantage d’implication personnelle. En somme, que du positif pour chacun.

Pourquoi les annonces ? Parce que nous revendiquons notre envie de pouvoir parfois apporter des réponses toutes simples à des besoins auxquels font fasse certains d’entre nous. Pour la diffusion d’annonces toutes simples (logement, emplois…) nous avons prévu une rubrique consacrée aux offres et aux demandes. Nous y avons ajouté un volet dédié au partage d'expériences ciblées et que nous avons appelé "le savoir faire". Chacun pourra ici partager des astuces en matière de recherche d’emploi ou de logement mais aussi donner quelques pistes en ce qui concerne l’accompagnement individuel dans ces démarches.

Pourquoi les parrainages et tutorats ? Parce que nous ne nous résignons pas à résoudre par tous les moyens à notre disposition les difficultés que connaissent les jeunes. Nous sommes évidement conscients que cela ne résoudra pas tout mais ce volet est un élément fondamental qui va être développé par cette plateforme. Notre projet consiste avant tout en une relation individuelle et privilégiée entre une personne adulte et expérimentée et un jeune. Le tuteur pourra lui ouvrir des portes, lui donner accès à des réseaux et lui permettre de découvrir ainsi les coulisses de la politique, de la société ou de l'entreprise. Nous comptons sur vous pour mettre tout le réseau de « Désirs d’avenir » à disposition de dizaines de jeunes de tous horizons pour les accompagner dans la citoyenneté, la découverte de l’entreprise, du monde politique et des associations.

Comme vous le voyez, la plateforme solidaire s’appuie sur notre force citoyenne. En effet, ce qui compte c’est la constance et le chemin dans lequel nos avançons. Comme le dit Ségolène, ce qui compte c’est notre cohésion, notre volonté d’avancer, notre respect mutuel et notre fraternité. Elle est plus grande que nous et elle va encore nous faire grandir, et donner envie de nous rejoindre. Nous espérons prouvez avec ce projet qu’il y a une autre façon de faire de la politique, humaine et efficace pour faire entendre la voix de la France qui nous ressemble.

Merci de vous engager avec nos cotés dans une aventure qui est selon nous inédite.

Pour tous les anonymes qui ont travaillé sur ce projet, il s’agit d’une belle déclinaison du mot fraternité lancée à l’occasion des fêtes de fin d’année.

Merci Ségolène pour tes encouragements et la confiance que tu accordes quotidiennement aux adhérents de l’association et dont ce projet est une illustration.

Source: Benoit/DA