.

Il ne faut pas se contenter de tirer sur l'ambulance... Soyons positifs et prenons modèle sur ce qui marche, pour les échéances futures. Europe Ecologie a réussi à convaincre beaucoup de monde, pendant que le PS est de nouveau fragilisé. . Je crois que ce phénomène a quatre causes...

Sur l'unité...

Le congrès 2009 des Verts s'est bien passé. Et Europe Ecologie a fait l’unité des écologistes (de Cohn-Bendit le social-démocrate à José Bové l’alter-mondialiste). Parce que ce qui les rassemble et plus fort que ce qui les sépare. ..

Pendant ce temps, au Congrès Socialiste de Reims, on a joué à "quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage", jusqu'au psychodrame final, pour départager Martine et Ségolène et la "guerre froide" qui a suivi. . Conséquence : des militants consternés, voire revanchards, qu'on peine à mobiliser pour faire campagne, voire même... pour voter les listes PS ! .

Sur le projet...

Europe Ecologie a un projet avant-gardiste, radical, clivant,... et on ferait bien de s'en inspirer avant d'attendre 20 ans, quand il sera consensuel. Dans le manifeste d'Europe-Ecologie, il est question de "rompre avec les impostures de l’accompagnement social et écologique d’un système condamné ; rompre avec les illusions qui tentent seulement d’en corriger les débordements et qui s’épuisent à réguler l’irréversible".

Dans le programme d'Europe-Ecologie, il est question de décroissance des flux de matière et d'énergie, de sortir l'Europe du Nucléaire, de réduire le temps de travail européen (sans perte de salaire), de cesser les aides européennes aux entreprises polluantes ou délocalisables, de faire de la PAC un outil de conversion écologique de l'agriculture, de mettre en place un "bouclier social européen", un statut social européen de l'étudiant, ... .

Pendant ce temps le PS, en porte-à-faux entre son aile gauche noniste et ses sociaux-démocrates ouiistes, ménage la chèvre et le chou. Alors dans le programme du PS comme dans le manifesto européen, les idées sont plus fades : "régulation des marchés", "croissance écologique", ... autant d'idées qui datent, qui ne mangent pas de pain et que même Sarkozy peut aujourd'hui reprendre à son compte !

Le PS doit comprendre qu'en voulant plaire à tout le monde, on ne plait VRAIMENT à personne !

Illustration : Colcanopa